top of page

Soigne tes maux par tes mots

Aujourd’hui je t’invite à prendre conscience de la manière dont tu te parles, te considères toi, ainsi que ton corps : quelle relation entretiens-tu avec toi-même et avec ton compagnon de vie?


As-tu conscience que tu es ton unique véritable meilleur ami, et que ton corps et le seul et unique véhicule qu’il te sera jamais donné d’habiter ici bas?


Imagine que lorsque tu passes ton permis, tes parents t’offrent une voiture et que cette voiture sera la seule et unique voiture pour toute ta vie. Comment en prendrais-tu soin? Que ferais-tu avec elle? L’amènerais-tu chez le garagiste pour les révisions, changerais-tu l’huile dès que le voyant s’allume? La laverais-tu et l’aspirerais-tu régulièrement en vue de la maintenir en bon état jusqu’à la fin de tes jours?


Et qu’en est-il de ton corps? Et de ton esprit? N’est-ce pas exactement le même principe qui s’applique? Et pourtant… combien sommes-nous à négliger nos besoins, à ne pas nous écouter, à nous juger et à nous critiquer, à repousser nos limites, à ne pas nous accorder de la valeur, à comparer notre corps, notre vie et nos réalisations à celles des autres et à nous sentir inadéquats ; à critiquer notre apparence en fonction des normes de la société ou à avoir honte de divers aspects de notre vie.


La honte, le jugement et le sentiment de ne pas être “assez”, de ne pas “mériter” ce qu’on souhaite, et de ne pas avoir de la valeur, nous ronge de l’intérieur et nous rend malades. Tant que nous cultivons cette vision de nous-mêmes, que nous réprimons nos émotions et que nous nous dévalorisons, notre cerveau et notre corps ne se sentiront jamais en sécurité. Et ce n’est que dans un état de sécurité que la guérison et la transformation peuvent avoir lieu.


Nous vivons dans un monde qui cultive l'insuffisance et l'insécurité, et je crois sincèrement que tant que nous n'aurons pas réglé ce problème et effectué un réel travail interne, nous ne pourrons pas être heureux ou en bonne santé.


D'après mon expérience, il est essentiel de ne pas négliger le travail interne dans la guérison du système nerveux, car la véritable guérison se produit lorsque nous nous attaquons aux raisons qui sous-tendent notre état constant de “survie”. Tant que tu n’auras pas appris à remplacer l'autocritique par l'auto-compassion, tant que tu n’auras pas crée un environnement interne sain et secure, tous tes efforts externes (méditation, respiration, yoga, exercices en tout genre…) n’auront qu'un impact limité.


T’offrir une présence douce et encourageante apaise immédiatement les réactions de stress physiologique liées au dérèglement du système nerveux, augmentant ainsi ta résilience. C’est ce filet de sécurité interne qui te permet de faire face aux défis de la vie avec une meilleure régulation émotionnelle et un plus grand bien-être, contribuant ainsi au rétablissement de l'équilibre et du bon fonctionnement de ton organisme dans son ensemble.


Cultiver l’auto-compassion et la bienveillance envers moi-même continue à être un chantier en cours et restera à jamais un engagement que je prends envers moi-m’aime ! Mais quand je vois d’où je viens et où je suis aujourd’hui, je n’en reviens pas… quelle transformation. Si on m’avait décrit ma vie d’aujourd’hui il y a ne serait-ce que 3 ans, je n’y aurai pas cru.


Je t’ai préparé une méditation guidée sur Youtube pour t’aider à cultiver un sentiment d’appréciation et de gratitude envers ton merveilleux Compagnon-Corps 👇🏻💗



ความคิดเห็น


bottom of page