top of page

Mal de dos : et si tu pouvais t'en libérer?

Je me souviens parfaitement de ce moment. Nous étions à la plage, au Portugal, un beau jour d’été, avec mes parents et une amie à eux. On arrive à la plage, on choisit notre emplacement. J’enlève mon t-shirt et me mets en maillot. J’avance en direction de l’océan pour tester la température de l’eau, quand soudainement quelque chose me chatouille à la jambe. Je m’abaisse. C’est là que j’entends l’amie de mes parents s’exclamer : “Ohlala, regardez son dos! Elle a la colonne toute courbée!”


C’est comme ça qu’on a découvert ma scoliose, à un âge malheureusement bien avancé, vers mes 15-16 ans. 


S’ensuivirent 15 longues années de séances hebdomadaires de kiné, de discussions sur une éventuelle opération (qui n’a finalement pas eu lieu), sur un corset (que j’ai refusé de mettre)… et j’en passe. 


Rien ne me soulageait, mis à part la natation, à raison de 1-2 fois par semaine (que je détestais, soit dit en passant!). À chaque fois que je faisais mon lit, que je nettoyais la baignoire, la douleur m’envahissait. Elle enveloppait mon dos tout entier - jusqu’à ma prochaine séance chez le kiné. J’étais accro à cet espalier, accro à ces massages. Je décomptais les jours jusqu’à ma prochaine séance. J’avais remis mon bien-être physique (et mental) entre les mains d’une tierce personne. Et ça me rendait dingue.


Puis, 15 ans plus tard, mon corps a dit STOP. Épuisement avec hospitalisation pour palpitations cardiaques, crises de panique et un état inflammatoire généralisé avancé.


C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser aux causes émotionnelles de la douleur et des maladies, à l’impact du stress chronique sur la santé, et au rôle du système nerveux sur notre corps-esprit dans sa globalité. 


Mon épuisement a fermé certaines portes, mais il en a ouvert bien plus que je ne croyais possible ! Aujourd’hui je remercie mon corps de m’avoir montré le chemin - même si il a été dur, parsemé d’embûches, de tournants et d’impasses. Et qu’on n’arrive jamais à “destination” (mais c’est ce qui rend la vie si riche).


En moins d’un an, je m’étais totalement libérée des douleurs chroniques liées à ma scoliose. Comment? Grâce à une approche holistique, alliant un travail corporel à un profond travail émotionnel.


L’alliance entre la somatique, le yoga et le pilates m’a permis de:

  1. Evacuer l’énergie dite de survie (lorsque le corps se trouve coincé dans un cycle de stress chronique, raison pour laquelle j’en étais arrivée  jusqu’à l’épuisement physique et mental)

  2. Retrouver plus de souplesse et de mobilité tout en renforçant mes muscles profonds (abdominaux et dos)

  3. Reprogrammer mes croyances et schémas de tension qui m’avaient gardé prisonnière de mes anciennes habitudes

  4. Développer une écoute corporelle et des pratiques appropriées m’aidant à traverser les évènements ou situations difficiles avec plus d’aisance et une plus grande capacité émotionnelle


Lorsque de temps en temps il refait surface, mon mal de dos m’indique que je me sens impuissante face à une situation ou à une personne, que je manque de support, que je me sens acculée ou que j’en ai “plein le dos”. 


C’est alors que je pratique notamment les exercices de Libération du Stress, des Tensions et des Traumas ou encore de Relaxation Musculaire Progressive.


C’est alors que je prends un stylo et que j’intègre les difficultés de la vie par l’écriture, m’aidant à retrouver plus de fluidité, m’autorisant à laisser couler la vie en moi en m’exprimant - physiquement, que ce soit par l’écriture ou le mouvement conscient. 


Libère Ton Corps” c’est tout ça : du mouvement, de l’écriture, de la régulation du système nerveux, du renforcement musculaire… et surtout beaucoup, beaucoup d’écoute et de bienveillance envers soi ❤️ 


Parce qu’au fond du fond, la solution à tous nos maux (quels qu’ils soient), c’est d’apprendre à nous écouter davantage, à identifier et à exprimer nos besoins, à nous affirmer lorsque la vie nous met à l’épreuve - afin de déployer nos ailes en profond accord avec nous-mêmes 🙏🏼


Répète après moi: 


“J’ai la force nécessaire pour réaliser tous mes projets. J’accepte de m’appuyer sur mes ressources intérieures”


Tout est déjà là, en toi. 

À toi de jouer maintenant ! 😉


Comments


bottom of page