top of page

Flux énergétique et système nerveux

Comment gères-tu ta réserve énergétique dans et autour de toi?


Ressens-tu de l'épuisement au cours de la journée, même si tu as passé une bonne nuit de sommeil?


Cela s’explique par comment ton énergie circule dans et autour de ton corps. Dans cet article je t’explique comment ces flux sont reliés à ce qui se passe physiologiquement dans ton système nerveux.


L'énergie circule de quatre façons : la poussée, la traction, la permission et le retrait. Ou, dans le langage de notre système nerveux : le combat, la fuite, l’harmonisation et le figement.



La poussée


Lorsque tu te réveilles fatigué, est-ce que tu te forces ou te pousses à sortir du lit? Ou peut-être as-tu peur que rester au lit soit le signe que tu retombes en dépression… alors tu te "forces" à te lever.  Une fois levé, tu es encore fatigué, mais tu t'obliges à continuer ta journée - tu persévères.


Il n'y a absolument rien de mal dans tes choix et actions. Ce que je souhaite, c'est que tu prennes conscience de comment, pourquoi et quand tu te pousses au niveau énergétique.


Il se peut que tu sois infirmière dans une salle d'urgence et que, pour être entendue dans le bruit de la pièce ou par le patient semi-conscient, tu doives pousser ta voix pour être entendue. Ou que tu sois un parent qui travaille à plein temps et qui, pour accomplir ses tâches quotidiennes, a besoin de se pousser pour mener à bien sa journée.


Il est important de prendre conscience que pousser est le mode de combat de notre système nerveux sympathique. Lorsque nous sommes stressés, nous nous poussons énergétiquement. Dans notre société, afin de répondre aux attentes externes, une grande majorité de nos actions consiste à nous pousser à faire ce que nous percevons comme devant être fait. Il est essentiel d'être conscient que nous poussons notre corps à partir de nos pensées et de nos émotions. Nous croyons que ce que nous faisons est important pour nous et c'est cette perception qui nous pousse à aller de l'avant.


La façon dont nos pensées nous poussent vers l'avant est une clé pour changer l'impulsion énergétique de pousser ou de combattre. L'action que nous choisissons d'entreprendre peut en effet être exactement ce que nous devons faire. Mais le fait d'être plus attentif, présent et en paix avec ce choix permet de relâcher une partie ou la totalité de la pression liée à ces obligations quotidiennes.


Avec moins de pression, notre système nerveux peut se réguler - même en faisant les mêmes activités que celles que tu faisais auparavant sous la pression de l'énergie de “poussée”.



La Traction


As-tu un.e ami.e qui t'épuise lorsque tu es avec lui/elle? Il peut parler sans prendre le temps de respirer ou parler continuellement sans t'impliquer dans la conversation. Il s'agit là d'un exemple de captation d'énergie. Cette personne te retire de l'énergie par inadvertance pour elle-même. Mais il y a d'autres façons de soutirer de l'énergie.


Parfois, en réponse à un conjoint ou à un adolescent qui t'ignore en se repliant sur lui-même, tu essaies peut-être de le faire sortir de lui-même en te plaignant, en criant, en posant des questions ou en lui parlant. Ces actions tentent de tirer énergétiquement l'autre personne hors d'elle-même. Pourtant, cette action a souvent l'effet inverse et l'individu se renferme davantage sur lui-même.


Tirer a une composante de lutte, mais c'est aussi une réaction de fuite, car la peur est à la base de cette réaction énergétique: tu essayes d’attirer l'énergie d'une autre personne pour combler un besoin que - consciemment ou inconsciemment - tu es incapable de combler toi-même.


Ainsi, lorsqu'il s'agit de ton système nerveux, la clé de la fuite est de revenir à toi, de retourner dans ton corps et de t'enraciner. Tu dois ramener ton énergie à l'intérieur de toi et puiser dans ta source d'énergie interne plutôt que d’aller la chercher à l'extérieur.



Le Retrait


Il y a des moments dans notre vie où nous nous replions sur nous-mêmes et où nous nous remettons en question. Il peut s'agir d'une action saine.


D'autres fois, nous nous replions sur nous-mêmes pour éviter nos douleurs émotionnelles ou nos traumatismes. Dans ce cas, nous nous fermons à nos propres besoins et à ceux de notre entourage.


Nous pouvons également nous retirer en quittant notre corps, une forme de dissociation qui se crée lors d'un événement traumatique et qui évolue vers une défense anti-traumatique lorsqu'elle est déclenchée.


Le retrait peut être une réaction de fuite du système nerveux autonome lorsque nous sommes en situation d'évitement. Il peut également s'agir d'une réaction de figement du système nerveux parasympathique en cas de dissociation.


Les deux réactions du système nerveux nécessitent une prise de conscience comme première réponse, car la conscientisation est ce qui rend possible l’émergence d’une nouvelle réponse.



La Permission


Si tu as déjà fait du sport, joué d'un instrument, écrit, dessiné ou créé de quelque manière que ce soit et que tu te trouves dans ce que beaucoup appellent "la zone", alors tu as fait l'expérience du "permettre". Tu es dans le flow du moment présent, conscient et pleinement engagé dans ce que tu es en train de faire.


Tu aimes peut-être jouer librement avec tes enfants ou tes petits-enfants. Tu aimes peut-être préparer un repas pour ta famille et tes amis. Tu aimes peut-être faire des randonnées dans la nature. Tu aimes peut-être danser.

L'essentiel est que tu sois dans ton cœur, que tu aimes ce que tu fais. Tu profites de la vie et toute sa splendeur te revient.


“Permettre” est le moment où ton nerf vague est régulé et où ton système nerveux autonome est en homéostasie. Lorsque survient un événement qui te déséquilibre, comme un enfant qui pleure pendant que tu cuisines, tu peux le soutenir et retourner à ce que tu faisais avec aisance. Tu es dans le flux et tu peux facilement te réguler.


+++


Les quatre façons dont nous utilisons notre énergie sont des modes naturels de mouvement dans la vie. L'une n'est pas meilleure que l'autre.


Ce dont tu dois être conscient, c'est si tu utilises l'une d'entre elles plus fréquemment et, si c'est le cas, comment cela se répercute sur ton fonctionnement quotidien. En cas de déséquilibre, comment le schéma énergétique affecte-t-il ta santé?


Sois ouvert à la façon dont la poussée, la traction, la permission et le retrait se manifestent dans tes relations… sans porter de jugement.

bottom of page