top of page

Dompte ton stress, tes conflits intérieurs


Lorsque tu désires entamer des changements et “travailler sur toi”, tu dois t’attendre à des conflits internes. Peut-être as-tu l’impression de tourner en rond malgré beaucoup d’efforts? C’est un indicateur possible d’un conflit intérieur entre tes différentes “parts”. 


Personnellement, j’aime m’imaginer mes parts comme mon comité de gouvernance intérieur. Chaque part est là pour une bonne raison, et pour te protéger. Mais, comme dans tout comité avec de fortes personnalités, il arrive qu’il y ait des conflits d'agenda entre les parts - ce qui explique généralement cette sensation d’impasse que tu peux vivre lorsqu’il s’agit de ta guérison émotionnelle ou de ton cheminement personnel. 


Aujourd’hui, une de mes parts déjà généralement bien présente au quotidien a réemergé en force - pour une bonne raison, j’avoue. Je profite donc de ce challenge personnel pour te partager ce que j’ai mis en place pour ne pas me laisser bouffer par cette part qui était celle de mon critique intérieur. Car il y a quelques années de ça, elle m’aurait paralysée pendant au moins une journée entière, m’empêchant d’avancer avec quoi que ce soit d’autre, tellement la culpabilité me rongeait. 


Voici ce qui s’est passé: 


Comme tu le sais certainement, j’ai pour habitude de publier une nouvelle vidéo Youtube chaque semaine, les mercredis. Hors cette semaine, avec toute la bonne volonté, il m’a été impossible de réaliser cette vidéo. Pour la première fois depuis 9 mois. Oui, oui. 


Aie. Ouille. 


C’était la pagaille interne entre mes parts qui, les unes plus chaud boulette que les autres, de ruaient au portail pour me crier ce qu’elles avaient à dire - histoire que je prenne vraiment bien en compte leur point de vue :


  • Franchement, tu me déçois…

  • Je trouve que ton éthique de travail a baissé ces derniers temps

  • Tu ne peux que t’en prendre à toi, c’est entièrement de ta faute. 100% responsable, tu le dis toi-même à tes clients !


Et j’en passe. 


Sauf qu’aujourd’hui, avec le recul et grâce au travail somatique, qui aide notamment à résoudre ces conflits et ces résistances intérieures, me voilà bien armée pour y faire face et éviter la paralysie ou l’effondrement émotionnel. 


Qu’ai-je donc fait pour apaiser tout ce beau monde? Je les ai accueillis à la table de conférences, je les ai invités à s’asseoir et je les ai écoutés, un à un. Après leur avoir donné de la place et de l’espace pour s’exprimer, j’ai honoré leurs messages et points de vue, et j’ai terminé par les rassurer. 


Oui, ces parts avaient raison et je suis consciente de leurs feedbacks. J’apprécie le fait qu’elles m’aient rappelé à l’ordre et je les ai remerciées de m’aider à maintenir une éthique de travail avec laquelle je me sens alignée et en paix au quotidien.


Je les ai rassurées en leur disant qu’il s’agissait d’une exception - la preuve: je n’avais encore jamais dérogé à la règle que je m’étais fixée il y a désormais 9 mois. Pas mal quand même ! 


C’est là que j’ai senti le critique s’adoucir, baisser le regard, et murmurer à ses voisins de table: Oui, oui, elle a pas tort, c’est vrai. Avant de glisser un petit: Et je suis fière d’elle ! 


Ouf, quand même ! Voilà la plus belle des validations que tu peux recevoir : celle de ton critique interne - loin des “je dois, il faut” imposés par l’extérieur, loin du regard des autres, loin des jugements d’autrui. 


Ce qui compte, c’est TOI ton image de toi. C’est là qu’opère la véritable guérison: dans cet espace de sécurité et de dialogue interne, où tu te sens bien et où tu découvres petit à petit ta vraie identité - celle qui était ensevelie en dessous d’un millard d’injonctions et de règles externes qui ne te ressemblaient pas. 


Nous sommes tous humains. Travailler avec nos parts nous permet de découvrir des pépites sur nous-même, souvent enfouies. Une fois libérées, nous accédons alors à une nouvelle capacité à briller, à nous connecter et à nous mettre en relation avec nous, avec les autres et avec le monde.


Imagine un instant si je me laissais paralyser par mes peurs et mes conflits internes en tant qu’entrepreneure  - je n’avancerais pas ! 


Je remercie la somatique de m’avoir outillée et enseigné à comprendre et gérer le stress, les contre-temps, les obstacles… pour en faire un moteur de créativité. 


Je te donne RDV ce vendredi 28 juin pour te parler plus en détail de comment la somatique peut révolutionner ton bien-être et booster ta croissance personnelle et professionnelle. 


Nous parlerons et expérimenterons très concrètement comment la pratique somatique peut t'aider à libérer ta pleine lumière et à favoriser le rayonnement et le déploiement de ton entreprise.


Au plaisir de t’y retrouver ! 👇🏼


Ana


Comments


bottom of page