top of page

Comment retrouver ta joie de vivre?

Je ne sais plus ce qui me fait plaisir

Je n’ai pas de rêves / il m’est impossible de rêver

Je n’ai pas de passion / je ne suis pas (ou plus) créative

Je me sens éteint.e, zombie, déconnectée de mes émotions ou - au contraire - en ébullition constante, noyée dans mon hypersensibilité


Ces phrases font-elles écho en toi?


L’épisode de cette semaine te fera prendre conscience que souvent, nous sommes notre plus grand obstacle car ce sommes nous qui nous empêchons d’être heureux et d’aller vers notre bonheur, vers ce qui nous épanouirait, vers nos désirs et nos rêves (ils sont bien là oui, même si parfois bien ensevelis sous un tas de peurs et de blocages!). 


Derrière nos plus grandes peurs se situe notre plus grand bonheur.


Personnellement, la plupart de mes peurs, je les ai dépassées par la force, en me faisant violence, avec une énergie masculine blessée et contrôlante, sans prendre en compte ma sensibilité et mes besoins sur ce chemin. Et ce pendant des années. 


En ce faisant, je me retrouvais à chaque fois de nouveau à la case départ, avec un système nerveux tout aussi (voir encore plus) dérégulé, car  traumatisé par ces tours de force que je luis faisais régulièrement subir. Je retombais dans des épuisements cycliques, des phases de perte complète d’énergie, tellement j’avais poussé mon corps et mon esprit à bout, à coups de massue.


À force de fonctionner ainsi, je me retrouvais non seulement vidée de mon énergie vitale, mais aussi de ma créativité, de ma joie, de tout rêve, de toute fantaisie. Jusqu’au jour où je ne savais réellement plus du tout ce qui me faisait plaisir. 


Je me sentais perdue, sans passion ni intérêts particuliers (alors que nous en avons tous, au fond de nous!), sans rêves. J’étais incapable de visualiser quoi que ce soit. Incapable de verbaliser “ce que je voulais”. Incapable de donner une forme, un nom, une image à mes “désirs”. Pas parce que je n’en avais pas… mais parce qu’au fond, j’en avais PEUR ! 


Mon système nerveux était tellement coincé en mode survie et stress chronique, qu’il fuyait tout changement. Il résistait toute nouveauté qui risquerait de le faire déborder, voir de le figer complètement. C’était un mécanisme de protection, nourri par l’égo. 


Et dès que je ressentais trop de joie, de bien-être ou de détente, mon système nerveux entrait en mode alerte, à la recherche de possibles dangers, problèmes, couacs et contre-temps. Si il n’y en avait pas, je créais des problèmes, je recherchais les disputes, la friction, le “drame”. J’auto-sabotais mon propre bonheur. 


Pourquoi? Parce que ces moments d’expansion (réelle ou potentielle) représentent une menace pour le système nerveux dérégulé - ce qui se produit particulièrement lorsqu’en enfance nous avons grandi dans un environnement chaotique, insécure, ou que nos figures d’attachement ne subvenaient pas à nos besoins en termes de sécurité, de stabilité et de co-régulation émotionnelle. 


Ce n’est que depuis que j’ai entamé mon travail personnel en thérapie somatique, en régulation émotionnelle et en incarnation féminine que j’ai expérimenté ce que cela signifiait de pouvoir dépasser mes peurs et de non seulement me rapprocher, mais RÉALISER MES RÊVES les plus fous avec douceur, respect, écoute et bienveillance


Soit dit en passant, la peur ne disparaît jamais totalement - et ce n’est pas le but (lorsqu’on sait l’alchimiser en feu elle devient notre plus puissant moteur). 


Là réside tote la beauté de ce cheminement, car à quoi bon réaliser nos rêves si, lorsque nous nous retrouvons sur la ligne d’arrivée, nous sommes incapables d’en profiter et d’accueillir ces périodes de grâce dans tout notre être? 


À quoi bon passer à l’action si notre système nerveux n’a pas la capacité de “maintenir” cette nouvelle réalité, cette nouvelle étape, et qu’ils nous sabote en nous renvoyant à la case départ, comme dans les jeux vidéo? 


Parce qu’on a pas développé cette capacité d’accueil à l’intérieur de notre corps. 


C’est tout ce dont je te parle dans l’épisode de cette semaine, infusé d’expériences personnelles ainsi que des changements de vie d’une de mes clientes dans Libère Ton Corps avec qui j’ai eu la joie d’échanger hier.


Je te laisse découvrir tout ça et bien plus ci-dessous ❤️


Prends soin de toi, 

Ana




Comments


bottom of page