top of page

Cette sensation inconnue de sécurité et de relâchement

Dernière mise à jour : 2 févr.

Lorsque vous entamez votre voyage de guérison et de libération du stress, des tensions et des traumas stockés dans votre corps, vous me dites souvent ressentir une “sensation nouvelle et inconnue de relâchement physique et mental”, voir l’impression d’être tous mous 🫠


Aujourd’hui je tenais à t’expliquer comment cela se fait.



✨✨✨


Pourquoi peux-tu te sentir fatigué.e lorsque tu entames ce travail de relâchement et guérison de ton système nerveux?


Cela peut sembler contre-intuitif, mais il est tout à fait normal de te sentir fatigué.e une fois que tu commences à te sentir en sécurité. C'est le signe que ton corps a finalement baissé sa garde, permettant au système parasympathique de prendre le dessus et de réguler.


Dans les moments de stress ou de traumatisme, ton corps libère des hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline, qui te maintiennent en alerte et te préparent à l'action. Cependant, lorsque la sécurité est rétablie, ton corps entame un processus appelé “régulation” du système nerveux. C'est comme si tu appuyais sur le bouton “réinitialiser”.


Donc si tu te trouves dans cette phase de régulation où tu te sens fatigué.e, sache que c’est tout à fait naturel.


Je sais que c’est inconfortable et que ça peut venir activer des parts dites “protectrices” en toi qui se battent contre cet état inconnu de zénitude et de relâchement, mais ne t’arrête surtout pas maintenant : les signes de guérison sont au beau fixe !


Sois doux.ce et patient.e avec toi-même: souviens-toi que ton corps sort peut-être de mois, voir de décennies d’anciens schémas de stress / tension / alerte, alors donne-lui du temps et continue à lui offrir cet espace pour s’en remettre, à son rythme ❤️‍🩹



Pourquoi c’est si inconfortable pour toi de te reposer ou de ralentir…?


De même, si l’état de « base » de ton système nerveux est le sympathique, alors la réponse de combat/fuite est devenue ton état par défaut.Suite à un traumatisme ou à une période de stress chronique, il se peut que ton corps demeure « coincé » dans un état d’alerte et de vigilance constant 🆘


C’est peut-être le cas si tu:

✨t’occupes constamment

✨n’arrives pas à t’endormir ou rester endormie

✨tes pensées se bousculent

✨te sens en permanence à bout de nerfs

✨ressens des tensions physiques

✨as des douleurs physiques inexplicables

✨ressens une inquiétude ou peur persistante

✨te sens facilement irrité.e ou agité.e


Pas évident à contre-carrer lorsque notre société normalise le stress et valorise les personnes hyper productives qui ne s’arrêtent jamais pour travailler ou servir leur famille… 🙄


Le souci c’est que même lorsque tu essaies de te reposer, tu n’y arrives pas…


Ton corps est tellement habitué aux hormones de stress, qu’il va constamment chercher, voir même provoquer des situations pour rester dans cet état connu et rassurant de “stress / activation / tension / alerte” permanente 🌪️


C’est pour cela qu’il t’es difficile de te reposer, de ralentir, voir même de prendre soin de toi, de connaître tes besoins et de savoir ce qui te fait réellement plaisir.



Pourquoi as-tu de l’anxiété alors que tu guéris?


Si tu es sur un chemin de guérison où tu travailles avec le corps, avoir encore de l’anxiété ne veut pas dire que tu fais les choses mal.Ça veut simplement dire que ton système n’a pas encore complètement intégré que le danger était passé (souvent, le trauma est un mélange de trauma complexe, de choc et de stress chronique donc ça ne se fait pas du jour au lendemain !).Ça peut aussi vouloir dire que des parties de toi qui étaient figées se réveillent et commencent à ressentir à nouveau (derrière l’état de figement, se cache de l’activation sympathique, càd. de l’anxiété).Fais-toi accompagner, fais-toi expliquer ces choses là, c’est important pour que tu puisses rester en contrôle de ton expérience.


Du fond du coeur,

Ana


✨✨✨


Prochainement


Viens cultiver ton espace intérieur de paix et de sécurité, accessible n'importe quand, n'importe où grâce à ton plus fidèle compagnon: ton CORPS





 

Pratique de la semaine


Cette semaine je te transmets un exercice simple pour réduire et prévenir la tension musculaire, souvent provoquée par le stress mental et l’anxiété



Comentários


bottom of page