top of page

Être stressé est-ce devenu ta nouvelle normalité?

Dernière mise à jour : 1 févr.


Le stress, un mécanisme de protection


Savais-tu que le mot “stress” a été introduit en médecine en 1936 par le Docteur Hans Selye, endocrinologue à l’Institut de Médecine et de Chirurgie Expérimentale (Université de Montréal Canada)?


Sa définition est attachée à la physiologie et à la psychologie : « Agression de l’organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d’adaptation ; agent qui agresse ; tension nerveuse, contrainte de l’organisme face à un choc (événement soudain, traumatisme, sensation forte, bruit, surmenage) ; état d’une personne soumise à cette tension ».


Tu remarqueras que le stress n’est donc pas une émotion: c’est bel et bien une réponse physiologique d’adaptation de ton corps.


Le stress est souvent perçu comme négatif. Et pourtant en termes de santé il est le facteur protecteur de l’organisme, car il participe aux différents systèmes destinés à préserver nos fonctions vitales et par extension, nos organes vitaux et donc notre cerveau.


La réponse au stress est là pour t'aider à gérer le défi qui se présente à toi à ce moment-là. À court terme, elle te donne un regain d'énergie et de vigilance dont tu as besoin (tu peux donc remercier ton corps).



Qui dit stress, dit système nerveux


Le système nerveux autonome est l'une des principales voies neuronales activées par le stress.


Dans notre corps on a plusieurs “systèmes”, travaillant tous avec un objectif précis, ex: le système cardiovasculaire, immunitaire, lymphatique, digestif, respiratoire, urinaire… Mais il y a seulement deux systèmes dans notre corps qui sont des systèmes dits “régulateurs”, c’est-à-dire qui vont oeuvrer à maintenir l’homéostasie dans notre corps :


Le premier c’est le système endocrinien (hormonal) et le deuxième, c’est ce fameux système nerveux.


Ce qui rend ce dernier si puissant, c’est qu’en plus de cet aspect de régulation, il a un aspect de coordination: il va coordonner toutes les activités de tous les autres systèmes et jouer ce rôle de “chef d’orchestre” pour que les systèmes puissent se réguler du mieux possible.


Dans les situations souvent associées au stress chronique, telles que les troubles dépressifs majeurs, le système nerveux sympathique (aussi nommé la “branche d’urgence” du système nerveux autonome) peut être activé en permanence, sans la contre-réaction normale du système nerveux parasympathique*. En conséquence, le système immunitaire peut être activé avec des niveaux accrus de substances pro-inflammatoires. 


*le système parasympathique nous aide à réguler les fonctions internes et apaise le corps lorsque le danger est passé, afin de l’empêcher de rester trop longtemps mobilisé. Une mobilisation trop prolongée risque en effet d’entraîner des pathologies. Certaines actions de la branche parasympathique servent à réduire les effets délétères des réponses de la branche d’urgence aux situations de stress.



Les effets néfastes du stress chronique / de traumas non résolus


Lorsque ton système nerveux reste coincé en mode "survie" alors que le déclencheur initial est passé, le cycle vicieux du stress s’enclenche.


Ton corps s’épuise pour répondre au stress chronique et ton état physique et mental peut très vite se dégrader.


Les hormones du stress (comme le cortisol et l'adrenaline) peuvent alors commencer à causer des dégâts dans ton organisme, tels que :

✨ inflammations / infections

✨ douleurs chroniques

✨ difficulté à perdre ou prendre du poids

✨ fatigue / manque d'énergie

✨ problèmes de sommeil

✨ perte de cheveux

✨ ballonnements / colon irritable

✨ anxiété voir dépression

et j’en passe (je les ai tous faits, au passage)


L’accablement, l’anxiété, le malaise et l’inquiétude font alors partie de ton quotidien. Au fil du temps, ces réactions au stress deviennent des habitudes, te laissant coincé dans une ornière mentale et physique.


Les choses normales de la vie quotidienne deviennent immensément pénibles et compliquées. Elles prennent des proportions incroyables et se transforment dans des montagnes impossibles à gravir…



Comment combattre le stress chronique ?


Sache que tu ne peux pas te contenter de trouver des solutions et des explications à l’aide de ton esprit pour t’en sortir ; tu te dois également de passer par ton RESSENTI pour quitter cet état de stress et d’alerte chronique. Il n’est pas nécessaire d’aller au fond du trou de ton esprit : tu peux apprendre à te connecter à la sagesse de ton corps pour t’aider à avoir les pieds sur terre et à ne pas passer à côté de la bénédiction d’être en vie 🙏🏻


L'approche somatique entraîne ton corps et ton esprit à développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de mouvement et de relaxation qui t'aident à prendre conscience de ton corps et de tes pensées.


Elle te permet de te connecter à ton corps, de relâcher les tensions physiques et d'activer la réponse naturelle et innée de relaxation de ton organisme.


Retrouve plus de stabilité émotionnelle, atténue les accès de stress, renforce ton immunité et retrouve ton énergie vitale grâce à de petits gestes et mouvements simples à pratiquer au quotidien.


Prêt.e à combattre le stress, à cultiver le calme et à vivre une vie pleine de vitalité ? 🙌🏻


⬇️⬇️⬇️


Vlog de la semaine


Cette semaine je souhaite te conscientiser sur les effets néfastes du stress chronique et te partage des solutions pour quitter ce cycle vicieux



bottom of page